Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 22 mars 2020 - 10:03 - Mise à jour le 22 mars 2020 - 10:03
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#PrenezSoinDeVous : le confinement de Croisine Martin-Roland

La crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 (coronavirus) nous oblige tous à rester confinés afin de protéger les plus fragiles et notre système de soin. Le média est vecteur d’informations, mais aussi créateur de lien. Aussi, chez Carenews, nous lançons une série de discussions quotidiennes entre confinés. « Prenez soin de vous » crée une rencontre engagée et permet une aération virtuelle. Aujourd’hui, on se rend chez Croisine Martin-Roland. Croisine est directrice du Philanthro-Lab, un lieu entièrement dédié à la philanthropie au cœur de Paris et administratrice d’Hospidon, le fonds de dotation du groupe Hospitalier Diaconesses-Croix Saint-Simon.

« Prenez soin de vous », la série de discussions entre confinés, avec Croisine Martin-Roland, directrice du Philanthro-Lab
  • À quoi ressemble votre confinement ? 

Le confinement a démarré quand nous étions en week-end en Bretagne. Ce week-end s’est donc prolongé sans date de fin… Je suis avec mon mari et mes deux garçons de 2 et 4 ans, on est tous les deux en télétravail, on alterne et on bosse à fond pendant la sieste et le soir, avec une légère impression d’être en jet-lag !

J’ai la chance d’avoir une équipe hyper soudée au Philanthro-Lab. On reste hyper mobilisées à distance, dans le respect des règles de confinement et des situations personnelles.

Grâce à l'outil Teams, on fait un point d’équipe quotidien et on gère ce qui est gérable à distance.

Nous étions censées ouvrir l’espace de coworking du Philanthro-Lab mi-avril (le Philanthro-Lab est le futur lieu dédié à la philanthropie et doit ouvrir ses portes prochainement). Bien entendu le calendrier est décalé, mais on reste totalement impliquées et motivées.

  • Qu'est-ce que vous faites pour vous changer les idées ?

Finalement, les journées sont bien chargées : « école à la maison », activités avec les enfants et télétravail, ça occupe. J’ai la chance d’être confinée face à la Manche, on passe beaucoup de temps à expliquer aux enfants le phénomène des marées. Ça invite à la méditation !

  • Un conseil pour prendre bien soin de soi ?

Ca paraît idiot, mais commencer par rester chez soi ! Les soignants sont de plus en plus inquiets, le virus se propage et même s’il est assez insoutenable de se sentir privé de sa liberté de se mouvoir… Jouons le jeu.

Essayer de faire un peu d’exercice, des étirements, du yoga… que le corps reste en mouvement.

  • Une lecture / un film / une série / un podcast / un compte à suivre / une musique/ qui vous a redonné le sourire ? Ou plusieurs ! 

Sur Instagram, la_confinée_libérée, une jeune créatrice de bijoux coincée à Paris avec mari et jumeaux et qui mue ce moment anxiogène en parenthèse de douceur et de créativité !

Une lecture qui m’a fait du bien (un peu égoïstement) : le reportage sur les coulisses du Philanthro-Lab sur Vanity Fair. Je me dis qu’on y est presque…

Et enfin, lire ce qu’on a sous la main : de la littérature bretonne en veux-tu en voilà dans les étagères de la maison de ma grand-mère (ne vous en faites pas, elle n’est pas là !). C’est un luxe rare finalement, de se laisser porter.

  • Une idée pour continuer à s'engager depuis son canapé ?

C’est une question qui m’obsède. Comment se rendre utile ?

  1. Transformer sa « retail therapy » en « giving therapy » : le shopping physique, c’est niet. Le shopping en ligne, c’est compromis. Alors, à la place, faire des dons. Essayez, on se prend une sacrée dose  de dopamine au moment où on donne, et en plus c’est utile ! La Fondation AP-HP vient de lancer un fonds d’urgence pour débloquer rapidement des moyens supplémentaires, et la Fondation pour la Recherche Médicale soutient la recherche sur les virus émergents.
  2. Se rendre disponible pour nos aînés, proposer à vos voisins âgés de faire leurs courses à leur place, aller chercher des médicaments…  ou au moins leur téléphoner car ils risquent de se retrouver fort isolés pendant cette période de confinement. Pourquoi ne pas être bénévole de Solitud’Ecoute, la plateforme pour maintenir le lien avec les personnes isolées des Petits Frères des Pauvres ? 

  • Une bonne nouvelle repérée pendant cette crise (et qui serait passée sous les radars) ?

Que pour le moment, nos soignants arrivent encore à faire face et à traiter tout le monde… Jouons collectif pour que ça continue !

  • Une proposition pour changer le monde après le confinement ? Et pour construire le jour d'après. 

Se poser la question de : « Que pourrais-je / que vais-je faire pour les autres, une fois sortie du confinement ? » Et passer à l’action.

De mon côté : ouvrir le Philanthro-Lab et permettre au plus grand monde de venir y tester, affiner et structurer son envie d’engagement !


Suivez Croisine Martin-Roland sur Twitter et sur LinkedIn.

En savoir plus sur le Philanthro-Lab : https://www.compagniedephalsbourg.com/portfolio_page/le-philanthro-lab-2/

Suivre l'actualité d'Hospidon, le fonds de dotation du Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon : https://hospidon.org/le-fonds-de-dotation/

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer