Aller au contenu principal
Par Optimy - Publié le 16 août 2022 - 09:21 - Mise à jour le 16 août 2022 - 09:21
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Tout savoir sur le CSRD, la nouvelle directive européenne : définitions, enjeux, conseils

En tant que PME active dans le domaine de l’impact social et plus précisément, impliquée dans des projets de RSE, il se peut que vous ayez entendu parler de la nouvelle directive dite CSRD pour « Corporate Sustainability Reporting Directive ». On en dit davantage juste en dessous.

Tout savoir sur le CSRD, la nouvelle directive européenne : définitions, enjeux, conseils - Crédit photo : Optimy
Tout savoir sur le CSRD, la nouvelle directive européenne : définitions, enjeux, conseils - Crédit photo : Optimy

Traduite en français, cette directive sur les Rapports de développement durable des entreprises apporte un nouveau cadre légal européen afin d’aligner leurs activités aux impératifs environnementaux auxquels chacun fait face actuellement. 

Mais finalement, qu’est-ce que la directive implique et comment s’y préparer au mieux ? Retour sur cette directive qui est sur le point de bouleverser votre quotidien. 

Quand, pour qui ?

La nouvelle directive CSRD entrera en vigueur en 2024, ce qui signifie que les PME et entreprises concernées devront prendre en compte les rapports concernant l’exercice de l’année précédente, 2023. Et 2023, vous le savez, c’est demain. 

Mieux vaut donc s’y préparer au mieux. Il est important de déjà penser aujourd’hui à rassembler toutes les informations requises et à établir une stratégie pour les récolter facilement, efficacement et rapidement.

Concrètement, cette directive concerne les PME en Europe - ce qui équivaut à quelque 50 000 entreprises, mais également les entreprises cotées sur le marché européen.

Les corporations concernées remplissant aux moins deux des critères suivants seront également impliquées :

  • Bilan supérieur à 20 millions d’euros, 

  • Chiffre d’affaires supérieur à 40 millions d’euros, 

  • Nombre d’employés supérieur à 250 salariés. 

Quoi, pourquoi ? 

Le CSRD requiert des PME et des entreprises un suivi de leurs impacts tant environnementaux, que sociaux et de gouvernance. Ces impacts sont le plus souvent compris sous l’acronyme « ESG » et bon nombre d’entreprises possèdent déjà des informations quant à leurs activités ESG.

Désormais, ces données devront être rassemblées sous forme de reporting extra-financier comprenant un bilan carbone. 

Avec une directive encadrant de manière stricte les activités ESG et l’impact environnemental des entreprises, vient également un langage commun ne permettant plus de greenwashing ou de zone floue dans les activités à impact social et de type RSE.

Le CSRD permet par ailleurs d’apporter plus de précisions sur les attentes en matière environnementale et donne une opportunité aux entreprises de dessiner les éléments fondateurs d’une stratégie RSE leur permettant de lutter contre des accusations de greenwashing. Transparence, partage et communication sont au cœur de cette législation qui, au vu des récents événements climatiques et environnementaux, s’aligne parfaitement avec les objectifs ESG et RSE que toute entreprise se doit de poursuivre.

Comment ? 

Vous voilà avertis et renseignés, mais peut-être pas encore tout à fait parés à vous atteler à cette tâche. Pas de panique, vous pouvez procéder par étape. 

  1. Prenez en compte les notions de : émissions de gaz à effet de serre et suivez ces résultats.  
  2. Calculez l’intensité des émissions de gaz à effet de serre.  
  3. Établissez une stratégie pour réduire ces impacts sur l’environnement et le dérèglement climatique.  
  4. Trouvez la ressource en interne ou formez-la afin d’assurer un suivi efficace et pertinent de ce projet.  
  5. Maintenez une stratégie RSE en accord avec vos valeurs et objectifs à impact social tout en gardant toujours à l’esprit votre bilan carbone.
NOTA BENE : Évaluez-vous !
Le gouvernement français a lancé récemment la plateforme Impact permettant aux entreprises d’évaluer leurs performances relatives à quelque 40 indicateurs ESG. Évaluez-vous afin de savoir comment vous positionnez et par quoi commencez. Et si vous avez besoin de tout autre conseil, la plateforme tout-en-un d’Optimy vous permet de gérer toutes les étapes de vos programmes RSE et à fort impact social en un seul endroit, pour toutes vos équipes : mécénat de compétences, gestion des subventions ou des bourses éducatives, et bien plus encore. Découvrez l’outil dès aujourd’hui.

 

 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer