Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 17 juin 2021 - 12:00 - Mise à jour le 19 juillet 2021 - 17:22 - Ecrit par : Lisa Domergue
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Ces rappeurs qui mettent leur notoriété au service de l’intérêt général

Ce n’est pas seulement par les mots que les rappeurs peuvent être engagés. Kery James, Diam’s, Soprano, Dadju, les artistes du hip-hop français engagent leur notoriété au service d’une cause.

Crédit photo : LuckyTD.
Crédit photo : LuckyTD.

 

Le rap est encore parfois trop souvent victime d’une mauvaise image qui lui « colle à la peau ». Dans leurs paroles ou par les actes, les rappeurs sont pourtant de plus en plus nombreux à s’engager au service de l’intérêt général. À noter cependant une faible présence féminine que l’on peut accorder à un secteur fortement représenté par les hommes, même si cela tend à évoluer. 

Loin des clichés, voici donc une liste non exhaustive de 12 rappeurs engagés : 

 

Des associations et mouvements créés par des rappeurs

  • La Fondation Soprano aux Comores et à Marseille
Capture d'écran du compte Facebook de Soprano.
Capture d'écran du compte Facebook de Soprano. 

C’est après un voyage aux Comores, son pays d’origine, que Saïd M’Roumbaba, plus connu sous le nom de Soprano, décide de lancer sa propre fondation en 2018. L’objectif ? Soutenir le développement par l’éducation et la santé. La fondation de l’auteur-compositeur de la chanson des Enfoirés en 2018, est également investie à Marseille où il a grandi. En parallèle de cet engagement, Soprano est également ambassadeur de l’UNICEF depuis 2018 et parrain de U-Report, un outil d’expression numérique, depuis 2017.

 

  • Diam’s et son association humanitaire
Capture d'écran de son compte Facebook.
Capture d'écran de son compte Facebook.

« C'était soit l'humanitaire, soit tenter d'être billionaire, / J'ai fait mon choix et je t'emmerde, désormais qui m'aime me suive », explique Mélanie Georgiades, alias Diam’s dans sa chanson « Enfants du désert ». La rappeuse, aux textes très engagés, crée en 2009 Big Up Project, une association humanitaire qui a vocation à aider les enfants en Afrique. Toutes les actions mises en place par l’association sont partagées sur son compte Instagram.

Les enfants sont souvent les premières victimes des inégalités dans le monde. Mais sommes-nous condamnés à l’indifférence ? N’y a-t-il rien à faire ? Rien à entreprendre ? C’est pour tendre la main que le Big Up Project est né.

 

  • 3 projets humanitaires soutenus par Niro

Déjà quelques années que Niro, rappeur originaire de Blois, profite du mois de Ramadan pour soutenir des projets qui lui tiennent à cœur. Et l’année 2021 n’a pas fait exception. Le 12 avril, il annonçait sur Twitter la mise en place de trois projets humanitaires avec l’association Un Nouveau Visage : la distribution de colis alimentaires dans les camps de réfugiés syriens au Liban, en Cisjordanie et la mise en place d'activités dans un orphelinat à Gaza. 

 

  • Dadju soutient les femmes en RDC

C’est pour lutter contre les violences sexuelles faites aux femmes en République Démocratique du Congo et ainsi les soutenir que Dadju a fondé l’association Give Back Charity. Cette dernière s’est alors rapprochée de la Fondation Panzi et de son fondateur, le docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix en 2018. Chirurgien gynécologique, il est reconnu en RDC pour « réparer un nombre incalculable de femmes, il a fait de la chirurgie réparatrice sur ces femmes-là », explique ainsi le petit frère de Maître Gim’s dans une vidéo. Il leur dédie d’ailleurs un titre : « Mwasi ya Congo », que l’on peut traduire par « Femmes du Congo ». 

 

  • Kery James lutte contre les inégalités scolaires

« Apprendre, comprendre, entreprendre, même si on a mal, / S'élever, progresser, lutter, même quand on a mal »… C’est le refrain du titre « Banlieusards » qui a donné le nom à son association : A.C.E.S (pour « Apprendre, Comprendre, Entreprendre et Servir »). Par la musique, le théâtre ou le cinéma, Kery James, figure emblématique du rap conscient est très engagé dans la lutte pour l’égalité des chances. Pour ce faire, son association attribue notamment la « bourse ACES » afin d’aider les jeunes à financer leurs études.

L’A.C.E.S Tour est une manière de ne pas s’arrêter aux mots. Bien que je ne le fasse pas pour convaincre les gens puisque j’estime qu’une chanson comme « Banlieusards » est un acte politique, citoyen, car c’est une chanson qui a changé beaucoup de choses pour beaucoup de gens. J’essaie de faire des actions encore plus ancrées dans le réel.

Capture d'écran du compte Instagram de Kery James.
Capture d'écran du compte Instagram de Kery James.

 

  • Lomepal engagé au service des sans-abri

Lomepal, le rappeur à succès des albums FLIP et Jeannine, a lancé en 2020, « Lundi Simple », un mouvement solidaire sur Instagram. Le concept ? Chaque lundi, entouré d’une dizaine d’amis, il cuisine des repas pour venir en aide aux sans-abri. Il invite d’ailleurs tout un chacun à se lancer dans cette aventure « simple ». À l’époque, Carenews avait d’ailleurs dédié un #Positivons à son initiative. 

Capture d'écran du compte Instagram du mouvement Lundi Simple
Capture d'écran du compte Instagram du mouvement « Lundi Simple ». Crédit photo : Lundi Simple.

 

Rappeurs parrains d’associations

  • Oxmo Puccino et UNICEF

Ambassadeur d’UNICEF France depuis 2012, Oxmo Puccino, rappeur-poète franco-malien a composé en 2009 « Naître adulte », à l’occasion des vingt ans de la Convention Internationale des Droits de l’enfant. Plus récemment, en décembre dernier, il a également prêté sa voix à la dernière campagne d’appel aux dons de l’ONG. 

 

  • Mokobé dans le 94

L’ancien membre du groupe de rap 113 ne semble pas avoir oublié « d’où il vient » et s’engage régulièrement auprès de sa ville d’origine, Vitry-sur-Seine. Il a été, en 2016, le parrain de Réchauffons Corps et Cœurs, une association qui vient en aide aux sans-abri. En janvier dernier, il a également organisé un marché solidaire dans sa ville natale du 94 en partenariat avec l’association Human Appeal et une enseigne de supermarchés. Plus récemment, en juin, il a soutenu et accompagné une opération de relogement de résidents d’un foyer d’accueil à Vitry-sur-Seine.

 

  • Abd Al Malik
Capture d'écran du compte Instagram d'Abd-el-Malik.
Capture d'écran du compte Instagram d'Abd Al Malik.

Rappeur auteur-compositeur-interprète, Abd Al Malik est le parrain de Thot, une école de français gratuite et diplômante pour les réfugiés et demandeurs d’asile. Le réalisateur de « Qu’Allah bénisse la France » est en effet particulièrement sensible à la lutte contre l’illettrisme et la question migratoire. Rappeur engagé ? À l’occasion d’un Carenews Journal, il a précisé à ce sujet : 

Je ne me considère pas comme quelqu'un d'engagé, j'ai une attitude normale, citoyenne.

 

Soutien pendant la crise du Covid-19

  • Des récompenses mises aux enchères 

C’est Jul, icône du rap originaire de la cité phocéenne, qui est à l’origine de cette initiative. En avril 2020, il a vendu ses récompenses aux enchères au profit des hôpitaux, submergés par la crise du Covid-19. « Salut la team. Comme moi vous avez dû être choqués de voir depuis des semaines le manque de moyens dans nos hôpitaux : le personnel médical qui va au combat tous les jours sans masques, sans protections, pas assez de lits dans certains services pour accueillir les malades… », a-t-il annoncé sur son compte Instagram. Au total, plus de 300 000 euros ont pu être collectés au profit Fondation des Hôpitaux (ex-Fondation HPHF) qu'il a abondé de 30 000 euros. 

Peu de temps après, d’autres rappeurs ont rejoint cette opération baptisée « Artistes solidaires ». Comme Orelsan qui a écrit sur son compte Instagram : « J'espère que vous allez bien et vos proches aussi. J'ai trouvé très cool l'initiative de Jul de mettre ses disques d'or et de platine aux enchères pour les hôpitaux. Donc j'ai suivi et mis les miens aussi… »

 

  • Un concert virtuel d’Alonzo

Durant le premier confinement, Alonzo a voulu ajouter  sa pierre à l’édifice en participant à un concert virtuel au profit de la Fondation de Marseille dans le cadre de l’opération #MarseilleSolidaire. L’évènement qui avait lieu sur la plateforme Twitch a permis de réunir 20 000 spectateurs et ainsi collecter 2 000 euros.

 

 

  • PLN soutient les banlieues
Capture d'écran de leur compte Instagram.
Capture d'écran de leur compte Instagram.

Les deux frères à l’origine du titre « Au DD » ont, quant à eux, voulu soutenir les banlieues. Ils ont alors envoyé des colis alimentaires à Banlieues Santé dans le cadre de l’opération #EnModeConfinés. Parrainée par Mouloud Achour, Banlieues Santé est une association qui a vocation à lutter contre les inégalités de santé dans les quartiers populaires. 

 

Lisa Domergue 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer