Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[BEST OF] Entretiens : Tech for Good, finance solidaire et évènementiel

[BEST OF] Entretiens : Tech for Good, finance solidaire et évènementiel
Chaque semaine, Carenews s’entretient avec un acteur de l’intérêt général. Délégués généraux de fondations, entrepreneurs sociaux ou dirigeants d’ONG, chacun livre sa vision du mécénat et cet enjeu majeur qu’est la pérennisation de l’économie sociale et solidaire sur le sol français. Second best of : nos rencontres avec les acteurs de la Tech For Good, de l’évènementiel, de la finance et de l’économie.


Les acteurs de la “Tech for Good” :


 

Paul Duan (Fondateur et président de Bayes Impact)

Le Service Public Citoyen, ça vous dit quelque chose ? Paul Duan en porte le concept, que l’on pourrait résumer par “l’émergence d’une nouvelle voie (...) qui combine les forces de l’innovation et celles de l’État”, dans le cadre d’une alliance pensée pour “lever les blocages qui font que l’innovation technologique profite bien plus facilement aux intérêts privés qu’à l’intérêt général”. Pour Carenews, il revient sur ses débuts dans la Silicon Valley, l'aventure Bayes Impact et Bob Emploi (lauréat La France s’engage) et ses défis de demain.


 

Léa Thomassin (Co-fondatrice et déléguée générale d’HelloAsso)

Nous avons rencontré Léa Thomassin quelques jours avant la Social Good Week, qui fêtait sa septième édition cette année. Nous en avons profité pour évoquer son rapport aux nouvelles technologies et aux réseaux sociaux à l’heure où “chacun peut devenir un véhicule d’information”, mais aussi tracer les grandes lignes du modèle d’HelloAsso, qui “offre une gestion clé en main aux associations” dans leurs opérations de collecte.


 

Ils accompagnent la mobilisation des collaborateurs :


 

Sylvain Reymond (Pro Bono Lab)

Enfant de l’intérêt général, Sylvain Reymond est de tous les rendez-vous du secteur. Derrière son hyperactivité apparente, un projet à défendre : Pro Bono Lab, dont il est devenu en début d’année le directeur général. L’association fait le lien les structures à finalité sociale et les entreprises souhaitant s’investir grâce à du mécénat de compétences ou du bénévolat. Pour Carenews, il fait le point sur l’ambition première de Pro Bono Lab : “remettre au cœur de [sa] stratégie [son] rôle de change maker et d’opérateur social”.


 

Félix de Monts (Fondateur et CEO de Vendredi)

Félix de Monts dirige Vendredi, une start-up qu’il a fondée en 2014 et qui propose aux salariés de s’engager pour des missions sociétales auprès d’associations ou d’entreprises sociales. Et cela à toutes les étapes de leur vie professionnelle, du stage à la fin de carrière. Il a fidélisé aujourd’hui plus de 100 partenaires associatifs, des gros poissons (Télémaque, Simplon.co, Mozaïk RH) aux petites structures, et une trentaine d’entreprises.


 

Ils financent ou accompagnent le développement de l’ESS :


 

Eva Sadoun (Co-fondatrice de Lita.co)

Pour Eva Sadoun, l’investissement responsable n’est ni plus ni moins que “l’investissement de demain”. Aussi, elle a fondé en 2014 avec Julien Benayoun Lita.co, une plateforme de financement dédiée à l’économie sociale et environnementale. Elle invite aujourd’hui tous les acteurs de la finance à suivre leurs traces, et demande aux décideurs et aux pouvoirs publics de les accompagner dans leur démarche.


 

Nicolas Goudy, fondateur d’Hacktiv

En créant Hacktiv, Nicolas Goudy voulait créer une start-up combinant performance numérique et intérêt général. Pari réussi : sa plateforme, qui met en lien citoyens et associations pour effectuer ponctuellement des missions solidaires, recense désormais 30 000 bénévoles et 2500 associations, et sera active dans 15 villes de France d’ici la fin de l’année.


 

Soazig Barthélémy, fondatrice et directrice d’Empo’Wer

Elle n’a pas encore 30 ans, mais figurait l’an dernier dans le classement des 30 entrepreneurs sociaux les plus influents d'Europe. Soazig Barthétémy a fondé et dirige Empow'Her, une ONG qui soutient à échelle internationale l'entrepreneuriat féminin via des programmes de formation et d'accompagnement. Elle en détaille le fonctionnement pour Carenews, et partage son regard sur le mécénat, “un cercle vertueux”.   


 

Christian Sauter, président de France Active

Christian Sautter a rejoint France Active en 2000. Après une carrière de haut fonctionnaire, le voilà à la tête d’un réseau venant en aide les personnes en difficulté à trouver un emploi ou créer leur entreprise, et qui compte aujourd’hui 2 000 bénévoles, et 650 salariés. Entretien.

 

 

Maëva Tordo, directrice de la Blue Factory (incubateur de l’ESCP)

Maëva Tordo et l’ESS ne font qu’un, ou presque. A la tête de la Blue factory, l'incubateur d'entrepreneuriat de l'ESCP Europe, elle a également cofondé NOISE (Nouvel Observatoire de l’Innovation Sociale et Environnementale), une association étudiante visant à “faire entendre les innovations qui ont un impact positif sur nos sociétés”. Elle livre pour Carenews son regard sur le secteur.


 

Ils ont créé des évènements phares du secteur :


 

Emilie Poisson, directrice exécutive de Convergences

Le forum Convergences a fêté ses 10 ans en grande pompe l’an dernier : 500 experts étaient réunis pour des conférences, ateliers et évènements, visant à apporter des solutions innovantes en matière de lutte contre la pauvreté, de précarité et de pollution. Sa directrice exécutive, Emilie Poisson, revient sur son rôle dans l’organisation et propose ses solutions pour respecter les ODD.


 

Sophie Faujour, EVPA France Country Representative

Comme tous les ans, l'EVPA (European Venture Philanthropy Association) donnera rendez-vous aux acteurs de la philanthropie à la rentrée pour une conférence annuelle.  Sophie Faujour, qui représente l'association en France depuis 2016, s’est entretenue avec Carenews quelques jours avant la dernière édition, qui se tenait à Oslo. Elle fait le point sur le rôle de l’organisation en France, ses modalités d’intervention et son développement.


 

Cécile Colonna D’istria, dirigeante et fondatrice de PROFURABLE

Rendez-vous à ne pas manquer des acteurs de l’intérêt général, PRODURABLE s’est tenu les 4 et 5 avril derniers au Palais des Congrès (Paris). Cécile Colonna, qui l’a fondé en 2008,  d’Istria. Après quinze années passées à organiser des salons professionnels, se félicite de la place qu’ont pris les questions liées au développement durable en France, et revient sur ses années d’engagement.


 

, , , , , ,