Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 1 avril 2020 - 12:00 - Mise à jour le 1 avril 2020 - 12:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Coronavirus : les initiatives d’aide aux soignants se multiplient

Face à la pandémie de Covid-19, médecins, infirmiers ou encore aides-soignants sont en première ligne. Les hôpitaux, sous tension face à l’afflux grandissant de malades, doivent notamment faire face au manque de matériel. Pour remercier et soutenir les personnels soignants, de nombreuses initiatives ont vu le jour ces deux dernières semaines.

Crédit photo : Stanislav Shkoborev.

Matériel, déplacements, logement, repas, courses… Anonymes, célébrités, entreprises et collectivités se mobilisent pour soulager au maximum le quotidien des soignant·e·s. Tour d’horizon des initiatives.

#ProtègeTonSoignant 

Une quarantaine d’artistes, de médecins et d’entrepreneurs, dont la chanteuse Joyce Jonathan, le chef Thierry Marx ou encore la fondatrice de Leetchi Céline Lazorthes, ont lancé l’opération #ProtègeTonSoignant. Avec cette cagnotte en ligne, ils appellent à une mobilisation générale face à des besoins en matériel « colossaux » qui « vont malheureusement s’accélérer ». Plus de 200 000 euros ont déjà été récoltés pour acheter et distribuer aux hôpitaux des masques, surblouses et autres respirateurs.

Un appel aux dons a par ailleurs été lancé par l'alliance « Tous unis contre le virus », regroupant la Fondation de France, l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris et l’Institut Pasteur. Les fonds récoltés seront notamment utilisés pour « fournir du matériel, (...) déployer des services de proximité et (...) accompagner la mise en place des cellules d’aide psychologique » aux soignant·e·s. 

Et pour les soignant·e·s n’ayant plus du tout de masques, en attendant les réapprovisionnements, de nombreux particuliers en cousent eux-mêmes. S’ils ne remplacent pas les masques FFP2, ils visent à offrir un rempart, même moindre, contre le virus aux personnels soignants. C’est notamment le cas de la créatrice de mode Stéphie Lenthieul, qui propose un tutoriel sur son site Internet

Des repas offerts directement dans les hôpitaux

Parce que le deuxième nerf de la guerre est (forcément) la nourriture, chefs, restaurants et entreprises de l’agroalimentaire et de livraison de repas ont organisé différentes initiatives pour nourrir les personnels soignants des hôpitaux. Les restaurants engagés de la communauté Écotable ont par exemple ouvert une cagnotte sur Kiss Kiss Bank Bank pour garantir la livraison minimum de 500 repas quotidiens aux soignant.e.s. Une initiative lancée à Paris dans le but d’être développée partout en France, et à laquelle plus de 1000 personnes ont déjà contribué. 

En réponse à l’appel de l’AP-HP, le chef de l’Élysée Guillaume Gomez et le journaliste gastronomique Stéphane Méjanès ont de leur côté lancé « Les chefs avec les soignants ». Soutenus par la société de livraison de repas aux entreprises Tiptoque, ils ont été rejoints par une dizaine de chefs. L’objectif : « Mitonner autre chose que l’ordinaire insipide de l'hôpital », pour apporter un peu de réconfort comestible aux soignant·e·s éprouvé·e·s. Pour ces repas, livrés le dimanche, plus de 300 chefs cuisinent la matière première fournie gracieusement par le marché de Rungis, le distributeur en gros Metro et la société Transgourmet.

Faciliter les déplacements des soignant·e·s

Du côté des transports en commun, la SNCF propose un accès gratuit à ses TGV Inoui et Ouigo ainsi que ses Intercités pour les médecins, les infirmiers et les aides-soignants, « sur présentation de leur carte professionnelle » ou avec une « attestation de leur employeur donnant droit de se déplacer ». Le personnel soignant peut ainsi se rendre gratuitement dans les hôpitaux débordés par la crise sanitaire.

🔵 Pour répondre à l'appel des Hôpitaux de Paris et soutenir l’engagement des personnels médicaux, nous facilitons leurs déplacements : 👉 Gratuité des transports en trains @TGVINOUI, @OUIGO et @Intercites 👉 Accessible sur présentation de la carte pro en gare ou à bord pic.twitter.com/y2L7MNsDJO

— SNCF (@SNCF) March 23, 2020

Au sein des villes aussi la mobilisation s’organise : Île-de-France Mobilités a par exemple annoncé la mise en place de 20 navettes de bus réservées exclusivement au personnel hospitalier. La Ville de Paris a aussi garanti la gratuité du Vélib’ et du stationnement pour les personnels de santé. 

Concernant les déplacements en voitures, « le Groupe Total a décidé de soutenir les personnels soignants des hôpitaux de France mobilisés dans la lutte contre le virus Covid-19 en leur offrant du carburant pour leurs déplacements », a-t-il fait savoir dans un communiqué. Un don qui doit prendre la forme de bons d’essence utilisables dans les stations Total pour un montant pouvant aller jusqu’à 50 millions d’euros. De son côté, Renault devrait prêter 300 voitures électriques à des soignant·e·s, comme son président, Jean-Dominique Senard, l'a expliqué sur RTL.

Des hébergements gratuits

Pour les soignant·e·s habitant loin de leur lieu d’activité, entreprises et particuliers s’organisent. 500 hôtels ont ainsi annoncé leur mettre à disposition (et à celle des personnes sans domicile) 20 000 chambres. En parallèle, des hébergements solidaires sont proposés sur les plateformes Solidarité Logement ou encore Hébergement Citoyen (pour Strasbourg), et dans les jours à venir sur la plateforme coopérative Etikbnb. Le site de petites annonces PAP (Particulier à particulier) a également ouvert une section dédiée.

Merci à vous tous de permettre aux soignants de #resterchezvous ! 🙏 Déjà plus de 250 annonces déposées gratuitement pour mettre gracieusement à disposition un logement libre 🔴Pour déposer son annonce 👉https://t.co/fpHw7wtTIn 🔴Pour trouver un logement 👉https://t.co/uFKknvLBxO pic.twitter.com/YEQeoKJFZQ

— pap.fr (@pap_fr) March 24, 2020

Et sur le modèle de son initiative italienne, Airbnb a lancé en France Open Homes - Appart Solidaire, un dispositif en partenariat avec le Ministre de la Ville et du Logement. Les personnels médicaux et travailleurs sociaux y sont mis en relation avec des hôtes proposant un logement gratuit. La société dédommagera à hauteur de 50 euros les frais de ménage des hôtes volontaires. 

Le soutien du quotidien

Enfin, pour soulager le quotidien des personnels soignants fortement sollicités par cette crise sanitaire, toutes les enseignes de la grande distribution alimentaire (Carrefour, Aldi, Auchan, Cora, Casino, Système U, Lidl, Picard, E. Leclerc et Intermarché) ont décidé de leur ouvrir un accès prioritaire pour faire leurs courses sans aucune attente. Et pour leur livrer directement des paniers de nourriture et de produits d’hygiène, Carenews s’est associé à MicroDON, Ulule et KissKissBankBank pour l’opération « paniers solidaires ». Les dons récoltés permettront également de financer des paniers pour les personnes vulnérables.

Des plateformes pour solliciter ou apporter de l’aide

- Je veux aider : la réserve civique en lien avec les réseaux associatifs

Cette plateforme lancée par le gouvernement permet à chacun·e de visualiser les missions disponibles dans toute la France pour aider bénévolement des organismes publics ou associatifs. 

- En première ligne : faire des courses ou garder des enfants

Le site enpremiereligne.fr permet à tout·e volontaire d'offrir son aide pour faire et livrer les courses des soignant·e·s, des pharmaciens ou encore aides à domicile, ainsi que pour garder leurs enfants quelques heures durant la semaine ou le week-end. 

- J'aide l'Hôpital : centraliser toutes les propositions d’aide

Via son fonds de dotation, la Fédération hospitalière de France (FHF) a créé Jaidelhopital.fr pour recueillir et centraliser toutes les propositions d'aide face au Covid-19 émanant des entreprises et des citoyen·ne·s.

Mélissa Perraudeau 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer