Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 17 mars 2021 - 08:00 - Mise à jour le 17 mars 2021 - 08:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[EN IMAGES] Surfrider Foundation Europe appelle à l’interdiction des microplastiques

À l’occasion d’une troisième collaboration avec l’agence ici Barbès, Surfrider Foundation Europe présente une nouvelle campagne visuelle et appelle à l’interdiction des microplastiques.

Capture d'écran de la story Instagram de Surfrider Foundation Europe. Crédit photo : Surfrider Foundation Europe.
Capture d'écran de la story Instagram de Surfrider Foundation Europe. Crédit photo : Surfrider Foundation Europe.

 

Une unique affiche et un message clair : « les microplastiques tuent l’océan ». C’est l’objet de la nouvelle campagne de l’association de lutte pour la sauvegarde des océans, réalisée en collaboration avec l’agence ici Barbès. 

42 000 tonnes de microplastiques rejetés chaque année

Invisibles à l’œil nu, les microplastiques sont des particules plastiques dont la taille est comprise entre cinq millimètres et quelques centaines de nanomètres, soit 70 fois plus petits qu’un cheveu. Leurs origines ? Elles peuvent être issues de la dégradation de produits en plastique comme des pneus ou encore des fibres textiles. Mais les microplastiques sont également présents dans certains produits cosmétiques, d’entretien ou encore les peintures.

Surfrider Foundation Europe estime à plus de 42 000 tonnes la quantité de microplastiques déversés chaque année dans les écosystèmes. Un fléau qui a de nombreux impacts sur l’environnement, mais aussi sur la santé des hommes comme l’explique Gaëlle Haut, cheffe de projet Affaires européennes de l’association, dans un communiqué

Il y aurait jusqu'à 51 000 milliards de particules microplastiques dans l'océan. Ces microplastiques sont ingérés par la vie marine, s'accumulent tout au long de la chaîne alimentaire, absorbent et libèrent des contaminants, entraînant des risques élevés pour notre santé.

Un appel à modifier le règlement européen

Surfrider Foundation Europe souhaite donc profiter de la très prochaine remise officielle du rapport de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) pour diffuser cette nouvelle campagne. Ce rapport a vocation à présenter à la Commission européen des propositions de modification du règlement européen de protection de la santé humaine et l’environnement contre les risques liés aux substances chimiques (REACH). 

Parmi les possibles restrictions : interdire l’ajout intentionnel de microplastiques dans les produits par les fabricants de cosmétiques, produits nettoyants ou encore de peinture. Pour Gaëlle Haut : 

Il est urgent que la Commission européenne agisse, et qu'elle le fasse avec ambition : les microplastiques mettent notre océan et notre santé en danger à un rythme dangereux et sans précédent.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer