Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 21 avril 2020 - 14:02 - Mise à jour le 22 avril 2020 - 17:38
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#PrenezSoinDeVous : le confinement de Vincent Godebout

La crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 (coronavirus) nous oblige tous à rester confinés afin de protéger les plus fragiles et notre système de soin. Le média est vecteur d’informations, mais aussi créateur de lien. Aussi, chez Carenews, nous lançons une série de discussions quotidiennes entre confinés. « Prenez soin de vous » crée une rencontre engagée et permet une aération virtuelle. Aujourd’hui, on se rend chez Vincent Godebout, délégué général de l'association Solidarités Nouvelles face au Chômage.

#PrenezSoinDeVous : le confinement de Vincent Godebout
  • Vincent, à quoi ressemble votre confinement ?

J'ai la chance d'habiter une petite maison de banlieue avec un jardinet ce qui permet, lorsque le soleil est au rendez vous, de déjeuner et dîner en famille à l'extérieur. Ce sont des moments uniques, le luxe quoi ! Alors bien sûr, il faut partager les deux ordinateurs de la maison pour de nombreuses conférences téléphoniques ou en visio et penser aux devoirs de classe.

De son côté, toute l'équipe Solidarités Nouvelles face au Chômage a été mise en activité partielle, les liens entre collègues sont différents mais marqués de moments et d'échanges forts ; et puis de nombreux bénévoles adressent des messages très reconnaissants à l'équipe salariée, pour son engagement total dans période, c'est une véritable joie. Nous avons aussi organisé à distance un conseil d'administration de SNC et deux réunions de bureaux. La gouvernance et l'équipe ainsi que tout le réseau SNC restent mobilisés. À distance, certes, mais mobilisés aux côtés et avec ceux que nous accompagnons habituellement, les chercheurs d'emploi. Une chose est certaine, il est impératif de respecter les consignes de sécurité.

  • Qu'est-ce que vous faites pour vous changer les idées ?

Nous avions de nombreux chantiers en plan dans la maison, depuis bien longtemps, le soir et le week end permettent de bricoler et d'avancer ces travaux d'aménagement. Le bricolage et l'attention nécessitée par l'usage d'outillages, par les prises de cotes permettent cette évasion.

La situation permet aussi d'écrire, de préparer différents projets, ceux-ci permettent de se projeter. C'est majeur dans cette période ou la relation au temps et aux autres est totalement modifiée.

  • Un conseil pour prendre bien soin de soi ?

D'abord respecter les consignes de sécurité et tenter de conserver un rythme de vie régulier, même si je me couche très tard actuellement. Je suis habituellement vigilant à respecter un certain rythme biologique, il est impératif en la période d'être très attentif à le maintenir.

  • Une lecture / un film / une série / un podcast / un compte à suivre / une musique/ qui vous a redonné le sourire ? Ou plusieurs !

Ah oui... j'ai revisionné tous les films de la 7e compagnie... Un super moment en famille qui ne nécessite aucune réflexion et offre de franches rigolades... et puis la relecture de tous les livres de Ruffin. J'aime beaucoup ce qu'il écrit, son style.

  • Une idée pour continuer à s'engager depuis son canapé ?

Oui, d'une part applaudir « les engagés » à 20 heures. Et surtout, relayer l'opération « au chômage mais pas seul » de SNC en diffusant le plus largement possible le numéro vert gratuit 0 805 034 844 que nous avons mis en place à destination des personnes au chômage afin de leur offrir une écoute, une attention particulière, car cette période est très difficile pour eux. À chaque jour de confinement supplémentaire, c'est la perspective d'un emploi qui recule un peu plus.

  • Une bonne nouvelle repérée pendant cette crise (et qui serait passée sous les radars) ?

C'est le printemps, la nature revit.

  • Une proposition pour changer le monde après le confinement ? Et pour construire le jour d'après.

Parlons plutôt des jours, semaines, mois et années d'après... Il faudra se reposer la question du travail à temps choisi, du bon équilibre et des porosités vie privée/ vie au travail et les questions autour de l'engagement individuel et collectif.

Enfin et pour un certains temps il faudra créer de nombreux « contrats Covid », non délocalisables, de proximité, afin que personne ne soit oublié sur le bord du chemin et puisse avoir accès au travail, créateur de dignité.

 


Suivre Vincent Godebout sur Twitter et sur LinkedIn.

L'actualité de l'association SNC : https://snc.asso.fr/

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer