Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 12 avril 2021 - 16:30 - Mise à jour le 19 avril 2021 - 14:13
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Le supermarché solidaire La Source propose de manger mieux à un meilleur prix

La Source, un supermarché coopératif, collaboratif, et solidaire du 20e arrondissement de Paris veut recréer du lien social, offrir la possibilité de bien manger à tous, et rémunérer correctement les agriculteurs.

La Source: supermarché coopératif et collaboratif Paris 20, Crédit : copie écran Youtube
La Source: supermarché coopératif et collaboratif Paris 20, Crédit : copie écran Youtube

 

Les temps modernes, cela vous évoquera Charlie Chaplin et la création du travail à la chaîne, mais pour les citadins d'aujourd'hui, cela évoque une temporalité où les villes ne sont plus des lieux de vie mais une fourmilière où les individus se bousculent sans se parler, avec peu de rapport à la nature, sans savoir ce qu'ils consomment : l’ironie de la société de service. La supermarché de la Source fait partie de ce panel d’initiatives positives qui tend à recréer un mode de consommation responsable, solidaire, une vie de quartier, pour retrouver la principale utilité des villes : un lieu de vie, pour tous, et par tous. 

 

 

Produits responsables et circuits courts 

La Source a édicté dans sa charte éthique huit  objectifs dont le fait de « participer à la reconquête de la souveraineté alimentaire », et donc lutter contre les externalités négatives liées à la mondialisation des denrées agricoles et du marché de l’alimentation, ainsi que de « supprimer le plus d’intermédiaires possible pour diminuer le coût des produits et rémunérer les producteurs-rices-s. » 

Pour ce faire, La Source a pour objectif de se fournir auprès de producteurs locaux, en circuits courts, pour une rémunération plus juste. Le projet étant à ses débuts, il n’a « pas encore de circuit extra court mais la volonté de le faire existe », selon Marion Jégu, une des bénévoles de La Source. Le supermarché se fournit principalement à Rungis, chez Dynamis, une grossiste en fruits 100 % bio. Dynamis garantit un juste niveau de rémunération afin d’assurer la longévité et la pérennité des exploitations. Ce grossiste se définit comme étant un « distributeur éthique ». Des relations commerciales hypra locales ont été établies avec la micro brasserie parisienne la Brasserie de L'Être, qui produit « une bière consciente, respectueuse de vos palais et de l’environnement », et avec Rebelle Aubervilliers qui élabore des confitures à base d’invendus. 

 

Une démarche sociale et solidaire

La Source redonne un certain pouvoir d’achat à ses clients en leur garantissant des prix bien moins chers que dans la grande distribution. « Le panier moyen est 40 % moins cher » que dans un supermarché ordinaire, explique Marion Jégu. La Source propose une multitude de produits à bas prix, comme de la farine à 1 euro le kilo. Le supermarché s’octroie une marge de 20 % sur les ventes, une marge équivalente à celle des AMAP et autres épiceries solidaires. Cette marge n’a pas pour but la création de bénéfices, mais sert uniquement au fonctionnement et à l’achat de matériel du magasin. 

La Source a pour objectif de « s’intégrer dans une vie locale », de recréer des liens sociaux entre les habitants du quartier, de créer un lieu de vie pour tous. L’association vise à intégrer et dynamiser les Quartiers prioritaires de la politique de la ville ( QPV ), un label qui permet aux quartiers défavorisés d’obtenir davantage d’aide institutionnelle. La Source, c’est également une cantine et une cuisine, qui proposent des repas, des ateliers de cuisine, dans un but éducatif et populaire, afin de promouvoir le « bien manger ». 

 

Un supermarché coopératif

Aujourd’hui associatif, le supermarché La Source a pour objectif de devenir une coopérative solidaire, « on attend d’être assez nombreux, de faire fonctionner le projet pour muter » explique Marion Jégu. Une fois devenue coopérative, chacun pourra acquérir des parts sociales de La Source, et participer au développement de l’initiative, tout en étant client du supermarché. 

Le projet fonctionne actuellement grâce à l’adhésion à l’association des bénévoles, à hauteur de cinq à huit euros, selon leur statut professionnel. Les adhérents s’impliquent  au minimum trois  heures par mois dans l’épicerie , afin de repérer les produits, les fournisseurs, aller chercher les commandes, les colis, s'occuper des factures, des démarches administratives, de l'entretien des locaux, ou encore de tenir la caisse du supermarché. 

Le supermarché La Source est aujourd'hui installé dans la MJC des Hauts de Belleville avant d’obtenir un local plus grand. Le supermarché a intégré le budget participatif du Conseil régional d’Ile de France, et « espère être retenu dans le budget participatif de Paris à l’automne » souligne Marion Jégu. 

 

Florian Grenon

Fermer
Fermer