Aller au contenu principal
Par Le RAMEAU - Publié le 3 mai 2021 - 13:01 - Mise à jour le 4 mai 2021 - 15:52
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Relire, Relier et (Ré)Inventer le « Jouer collectif »

2021 sera l’année de la valorisation du « jouer collectif » ou ne sera pas ! Dans le contexte de tension actuelle, soit nous saisissons collectivement l’enjeu de « faire alliance », soit nous renonçons à réussir l’ampleur des Transformations qui s’offrent à nous. En cette semaine où nous fêterons le 1er anniversaire de la feuille de route ministérielle pour accélérer les alliances stratégiques d’intérêt général, savons-nous relire, relier et ré-inventer les conditions de la co-construction du bien commun ?

Après la pédagogie du chemin parcouru en janvier, puis les pratiques des alliances en février-mars, le mois d’avril a été l’occasion de retracer les conditions de réussite de l’ODD 17 en pratique.

Dans le cadre de ses travaux de recherche empirique, Le RAMEAU a mis 12 ans pour modéliser le continuum qui va des Objectifs de Développement Durable à la capacité des écosystèmes territoriaux, des organisations publiques & privées, et des personnes à y contribuer.

Fort de ces résultats, il a mis 18 mois pour partager avec le monde de la recherche le schéma modélisé en illustration de cet article. Il faudra ensuite 9 mois pour convaincre le Gouvernement de s’en saisir, puis 6 mois de co-construction pour bâtir un programme systémique autour de 4 chantiers et 21 mesures. Enfin, pour prouver la pertinence du travail, Le RAMEAU suit depuis le 7 mai 2020 la « feuille de route » ministérielle pour en évaluer les avancées concrètes. Durant toute cette période, le laboratoire de recherche empirique a pris le temps pour expliquer les différentes facettes de ce mouvement de co-construction du bien commun, et surtout pour valoriser nos pratiques déjà très incarnées, notamment sur les Territoires, sans qu’elle ne soit dans « nos radars » de réflexion collective.

Il aura ainsi fallu 15 ans pour passer de l’intuition initiale du RAMEAU à la preuve concrète en actions. C’est la diversité des angles du « jouer collectif » que nous avons souhaité illustrer concrètement tout au long du mois d’avril. Nous n’avions pas la prétention en un mois de faire une pédagogie simple de qu’il a fallu comprendre par l’action plus que par la réflexion. La co-construction se vit plus qu’elle ne se dit. Il est cependant utile de donner à tous ceux qui s’y intéressent des clés de lecture pour (re)faire son propre parcours. C’est en effet à chacun de savoir comment il veut « jouer collectif » en fonction de ses objectifs, de ses moyens, de ses contraintes, de ses responsabilités… et de ses envies.

Revenons donc sur le chemin parcouru au mois d’avril au travers d’un « carnet de recherche » tenu sur le blog du RAMEAU afin de donner à voir une multitude de facettes du mouvement de co-construction du bien commun. Un foisonnement d’idées disparates… ou au contraire un parcours apprenant des différentes dimensions de la même réalité ? C’est ce que nous allons étudier ensemble.

Un mois pour relire et relier les enjeux du jouer collectif

L’article Carenews du 1er avril « Agir collectif : comment fixer le C.A.P. ? », a posé les enjeux et des repères pour se projeter sur une vision de sa propre organisation à horizon 2030. Pour pérenniser leur structure, les décideurs ont besoin de comprendre leur environnement avec des données systémiques, d’outils pour agir de façon la plus pertinente possible et de compétences pour pérenniser son action. Au-delà du nécessaire rebond face à la crise, réussir les transformations à mener d’ici 2030 pour atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) est au cœur de la valeur ajoutée de toutes organisations publiques et privées. Ce cadre commun des ODD offre à chacun l’occasion de se situer dans son écosystème pour à la fois contribuer au bien commun, et sécuriser sa propre performance à long terme.

Pour s’assurer d’un C.A.P. 2030 cohérent, il est utile de comprendre les 3 leviers d’activation de l’intérêt général : une Vision partagée, une Action collective mobilisatrice, et un système de Gestion efficient. Le mois d’avril nous a permis d’illustrer ces leviers, également sources de performance des organisations publiques et privées. Le changement se pilote ! Sans un système de gestion adapté, à la fois efficace, frugal et pertinent, il n’est pas possible de conduire les transformations systémiques que nous vivons actuellement. Savoir maitriser la complexité et anticiper les constantes évolutions sont des enjeux stratégiques pour toute organisation.

Pour y parvenir, il convient structurellement de comprendre le mouvement de co-construction sur les Territoires où le « jouer collectif » est devient un levier incontournable. Nous avons donc commencé notre voyage à sa (re)découverte en faisant un état des lieux des dynamiques à l’œuvre et des forces en présences pour les animer :

La présentation des dynamiques locales étant établie, il convenait ensuite de faire la « preuve par l’exemple » sur chacun des 3 leviers à activer pour « Agir ensemble ».

Jouer collectif, nous sommes prêts !

 Fin 2020, nous nous étions questionnés : « Jouer collectif, sommes-nous prêts ? ». La première semaine a donc consisté à donner des « indices » des avancées significatives pour nous permettre collectivement de parvenir à une Vision partagée.

  • Le 6 avril, le blog « Fonds i, un nouvel outil de place » a mis en lumière la création d’un dispositif d’accompagnement des innovations sociétales les plus complexes. Le « jouer collectif » entre investisseurs, accompagnateurs et projets à fort impact a permis de faire émerger une solution radicalement nouvelle qu’aucun des partenaires n’aurait pu inventer seul. Il témoigne d’une condition essentielle, celle de la confiance, pour réussir à « Agir ensemble ».
  • Le 7 avril, le blog « Une « usine » de la co-construction en France ? » a souligné qu’au-delà de la démultiplication des expérimentations la capacité à co-construire les « infrastructures » communes s’est largement développée en une décennie. Des espaces de dialogue entre « monde » à la co-création de dispositifs communs, en passant par une plus grande mutualisation de moyens, les avancées sont significatives. 
  • Le 8 avril, le blog « FEP : les TPE et les PME à la manœuvre ! » a illustré la démarche pionnière de RSE sectorielle des entreprises de propreté depuis 2008. Cette démarche a valorisé les métiers de la profession et a été rendue possible par le « jouer collectif » entre les membres, de la TPE au grand groupe, la tête de réseau et les fédérations régionales. Les résultats concrets confirment un engagement exemplaire en adoptant une stratégie intégrant les ODD. La question est : cet engagement est-il suffisamment (re)connu ?
  • Le 9 avril, le blog « CRTE : les Territoires au cœur du contrat » pose le cadre de la démarche co-construite avec l’ANPP pour outiller les acteurs des Territoires afin d’élaborer leurs Projets dans le cadre des Contrats de Relance par la Transition Ecologique (CRTE). Ce contrat entre l’Etat et les Territoires est au cœur de la relance et de notre capacité à rebondir. D’où l’utilité de prendre de la hauteur, de se décentrer et de s’inspirer de bonnes pratiques d’autres Territoires pour mener à bien le CRTE.

Notre première semaine nous a donc donné des « signaux faibles » de notre maturité collective. Nous en avons fait la synthèse dans l’article Carenews du 12 avril : « Jouer collectif, nous sommes prêts ! ».

Jouer collectif, nous devons (re)construire « l’équilibre de la maison »

Après la Vision, la capacité d’Action. La semaine du 12 avril a valorisé la diversité des modèles socio-économiques pour permettre de mettre en œuvre des programmes d’action cohérents et complémentaires. Toute organisation, qu’elle soit publique ou privée, se doit de sécuriser « l’équilibre de sa Maison ». Comment articuler la diversité des richesses humaines, des ressources financières et des alliances stratégiques pour se (ré)inventer ? Comment transformer son modèle ? Comment s’appuyer sur son écosystème pour hybrider les modèles ?

  • Le 12 avril, le blog « Modèle socio-économique : commençons par les Achats Responsables ! » a été publié à l’occasion de la remise du rapport du Médiateur des Entreprises sur le déploiement du Label « Relation Fournisseurs et Achats Responsables », mandaté par la Secrétaire d’Etat Olivia GREGOIRE. Ce rapport valorise 10 ans d’une démarche de co-construction de politique publique. Ce blog a permis d’éclairer la portée des achats responsables, c’est le 1er Acte d'engagement. Il caractérise un « équilibre de la maison » qui tient compte des réalités de terrain et de son écosystème.
  • Le 13 avril, le blog : « Modèles socio-économiques : le parcours A.D.O.C. » a mis en exergue une nouvelle collection pour conduire le changement : les parcours A.D.O.C. Le 1er parcours « A.D.O.C. », lancé ce même jour, est dédié aux modèles socio-économiques. Il est le fruit de la capitalisation de 15 ans d’expérimentations innovantes du RAMEAU avec des organisations pionnières du « jouer collectif ». Son principe ? À partir d’un Autodiagnostic qui permet à chacun de se positionner, chaque acteur aura ainsi accès à des Données pour comprendre, des Outils pour agir et des Compétences pour pérenniser son Projet.
  • Le 14 avril, le blog : « Modèles socio-économiques : module de formation AFF – Le RAMEAU » a annoncé le lancement de la formation : apprendre à qualifier son modèle socio-économique. Il marque l’aboutissement d’un cheminement de 18 mois de co-construction entre l’AFF et Le RAMEAU, jalonné par un webinaire, un test, une conférence et des ateliers. Après le MOOC, le module de e-learning et le parcours A.D.O.C., ce module vient compléter la diversité des formats d’appropriation afin de permettre à chacun de trouver celui(ceux) qui lui correspond(ent) le mieux.
  • Le 15 avril, le blog « Modèle socio-économique : savoir articuler Vision, Action & Gestion » a partagé les enseignements de ce webinaire. Il a éclairé des prismes complémentaires : le dialogue de gouvernance entre élus et direction pour incarner la Vision du projet associatif, avec l’exemple de l’UNCPIE ; l’Action expérimentale pour inventer de nouveaux modèles demain, avec l’accélérateur d’innovation sociale 21 de la Croix Rouge française ; et la place du droit dans les modèles économiques, par l’Institut ISBL.
""-
  • Le 16 avril, le blog « Modèles Socio-Economiques : Ré-armer les Territoires », nous a invité à être l’écoute des réalités locales, pour déployer davantage de leviers d’actions à plus grande échelle. Afin d’outiller de nouveaux dialogues, et faciliter l’articulation entre les ingénieries nationales et locales, la Fondation des Territoires se co-construit progressivement.

Le cheminement de cette semaine a été résumé dans l’article Carenews du 19 avril : « Jouer collectif, une méthode pour agir ! ». Au-delà d’une Vision partagée – qui s’incarne dans les ODD -, nous avons besoin d’une cohérence d’Action pour la mettre en œuvre. C’est tout l’enjeu de retrouver « l’équilibre de la Maison ». Encore faut-il disposer des systèmes de gestion qui sortent des silos et facilitent les interactions.

Jouer collectif, agir avec méthode !

Le « carnet de recherche » de la semaine du 19 avril a donc été consacré à la variété des outils de Gestion. De quels moyens disposons-nous pour assurer les Transformations à l’œuvre ? Les fruits des démarches apprenantes de co-construction peuvent y contribuer activement. Focus sur les enseignements issus de la capitalisation de 15 ans de travaux empirique.

  • Le 19 avril, le blog « M. comme Méthode » a présenté les démarches issues de pratiques innovantes. Il s’agit de la méthode d’appropriation pour s’informer, se former et agir efficacement à partir de multiples formats (publications, base de cas pratiques, webinaires, modules de e-learning, ateliers participatifs, Mooc, parcours d’expérience de co-développement, contenus académiques…).
  • Le 20 avril, le blog « E. comme Exemples » a posé l’utilité des exemples pour oser agir. S’inspirer de démarches engagées sur la durée pour l’intérêt général, telle est la vocation de la Fondation pour la Co-construction du bien commun créée en 2016 qui donnent à voir les exemples singuliers et audacieux au service du bien commun. Pour élargir le champ de vision, l’Observatoire des partenariats a notamment créé la base de connaissance « Pratiques partenariales innovantes », qui recense plus de 500 cas.
  • Le 21 avril, le blog « D. comme Données » a mis en perspective les résultats de l’Observatoire des partenariats, créé en 2008 pour disposer de données fiables sur la dynamique des alliances d’intérêt général en France. Il publie des études tous domaines – tous acteurs – tous territoires. Il croise ces données pour permettre de se situer dans son écosystème.
  • Le 22 avril, le blog « O. comme Outils » a présenté une diversité d’outils pour « agir ensemble » plus efficacement : le kit ODD 17 en pratique, issu de la mission ministérielle, qui offre un 360° pour se repérer dans les partenariats ; les référentiels experts issus de la pratique des pionniers ; et la plateforme pédagogique « Innovation territoriale en actions ! ».

Le 23 avril, le blog « C. comme Compétences » a partagé des enseignements pour passer de la connaissance à la compétence, afin de pérenniser son projet. 3 niveaux sont identifiés : se questionner, pour se former par soi-même, se faire accompagner, et se nourrir des enseignements de la recherche pour capter les « signaux faibles ».

Durant 5 jours, Le RAMEAU a ainsi partagé sa propre méthode de capitalisation des fruits de ses recherches empiriques : des Méthodes pour s’engager, des Exemples pour inspirer, des Données pour comprendre, des Outils pour agir et des Compétences pour pérenniser son action. La démarche M.E.D.O.C. est fondée sur la co-construction et l’apprentissage expérientiel.  Le laboratoire de recherche empirique en a résumé l’approche dans l’article Carenews du 27 avril proposant « une méthode pour Agir ! ».

Malgré le foisonnement des initiatives, le « jouer collectif » reste « sous les radars ». Comment en rendre compte pour susciter l’engagement ?

La valorisation du jouer collectif pour Ré-inventer notre Avenir commun

Le « carnet de recherche » de la semaine du 26 avril a souligné le rôle moteur des médias dans la (Re)Connaissance du « jouer collectif » en France.

  • Le 26 avril, le blog « #EnQuêteDeDemain mobilise la PQR » a présenté l’initiative de SparkNews, pour valoriser les exemples inspirants auprès de 10 millions de citoyens. Cette initiative a pour objectif de mettre en lumière les dynamiques collectives menées sur les territoires au service d’une transition économique, écologique environnementale et sociale.
  • Le 27 avril, le blog « Merci aux médias à information positive » met à l’honneur le rôle structurant des médias pour montrer, amplifier les solutions et susciter l’engagement.  Le RAMEAU rend en particulier hommage aux médias partenaires de ses travaux de recherche depuis de nombreuses années, comme JURIS Associations … et naturellement Carenews !
  • Le 28 avril, le blog « La PQR valorise les initiatives territoriales » revient sur la mobilisation inédite de médias et d’acteurs engagés dans la transition de leurs territoires, dans le cadre du supplément « En Quête de Demain » publié ce même jour dans 30 médias régionaux.
  • Le 29 avril, le blog « La vitrine Alliances & Territoires » remercie cet espace numérique mis en ligne le 7 mai 2020 sur le site www.association.gouv.fr. Il témoigne des actualités, des données, des outils et des compétences pour accompagner les alliances d’intérêt général.
  • Le 30 avril, le blog « AFM-Téléthon : symbole du jouer collectif en France», nous rappelle que la mobilisation nationale des médias et des Français (individus, organisations et territoires) a permis de transformer l’inéluctable – la mort précoce d’enfants condamnés par une maladie incurable – en un formidable « Rêve » partagé : l’invention de nouveaux traitements capable de les sauver.

Symboliquement, notre chemin mensuel s’est terminé par l’article Carenews du 30 avril « CRTE : Osons les Territoires ! ». Le passage des expérimentations innovantes à une contractualisation publique est au cœur du kit «Élaboration des Projets de Territoire », co-construit par l’ANPP. Il souligne la diversité d’acteurs et d’ingénieries que les Collectivités peuvent mobiliser dans le cadre de leurs Projets locaux.

Vous voyez le lien entre tous ces articles et savez les relier à votre propre démarche de transformation ?  Alors, vous êtes prêt à « jouer collectif » ! Vous ne comprenez pas comment ces « briques » s’assemblent ? Alors, vous avez encore une semaine pour le découvrir. Le « carnet de recherche » de cette semaine est consacrée à la valorisation du « jouer collectif » selon les principes du référentiel « L’évaluation partenariale en pratique » publié le 5 novembre 2019.

Ne manquez pas vendredi de prendre connaissance du bilan d’un an d’action pour accélérer le mouvement de co-construction du bien commun. Bonne semaine sous le signe du « jouer collectif » !

Charles-Benoît HEIDSIECK, Président-Fondateur du RAMEAU

Fermer
Fermer