Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 24 novembre 2021 - 15:30 - Mise à jour le 24 novembre 2021 - 16:38 - Ecrit par : Lisa Domergue
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Green Friday : le Black Friday est-il passé de mode ?

Tradition commerciale importée des États-Unis, le Black Friday est accusé d'encourager la surconsommation effrénée. On constate cependant une prise de conscience portée par des mouvements, collectifs et entreprises qui promeuvent son alternative écologique, le Green Friday.

Crédit photo : OlegKov.
Crédit photo : OlegKov.

 

Importé des États-Unis, le Black Friday est une opération commerciale consistant à casser les prix chaque dernier vendredi du mois de novembre. Il a été instauré dans les années 1960 pour écouler les invendus après les fêtes de Thanksgiving. Black Friday Weekend, Black Friday Week, Cyber Monday… cette tradition commerciale a été déclinée sous toutes ses formes avec un objectif : consommer sans compter. 

Face à la promotion d’une surconsommation effrénée, un mouvement alternatif anti-Black Friday est apparu. Aux antipodes de l’opération américaine, il promeut une consommation responsable. 

Le Black Friday séduit-il de moins en moins les Français ? 

Alors que 88 % des Français trouvent que l’on vit dans une société qui nous pousse à la consommation, selon le 14e baromètre de la consommation responsable publié par l’Ademe en mai 2021, comment les Français perçoivent-ils le Black Friday ? 

Une enquête réalisée par l’ObSoCo (Observatoire Société et Consommation) en octobre 2021 révèle que 41 % des Français envisagent de faire des achats durant le Black Friday, soit une anticipation de participation en baisse de 16 points par rapport à 2019. 

Autre enseignement : la méfiance des Français vis-à-vis du « vendredi noir » semble s’amplifier. L’étude détaille ainsi que 56 % des sondés estiment que les promotions affichées ne sont pas de véritables promotions (contre 48 % en 2019). Les Français sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à être contre cette opération commerciale (13 %, soit deux fois plus qu’en 2019).

Des collectifs promeuvent la consommation responsable

  • Le collectif Green Friday

C’est à ce collectif que l’on doit le Green Friday. Porté par Envie, Altermundi, Dream Act et le Réseau Francilien des Acteurs du Réemploi, il dénonce l’incitation à la surconsommation et défend une consommation responsable et raisonnée. Le mouvement rassemble aujourd’hui 500 structures. Pour Jean-Paul Raillard, président du Green Friday et de la Fédération ENVIE

La surconsommation a des conséquences sociales et environnementales souvent dévastatrices, mais pour lutter contre celles-ci, il est parfois difficile pour le consommateur de savoir par où commencer s’il veut agir à son échelle. C’est pourquoi, pour cette nouvelle édition du Green Friday, le Collectif souhaite mettre l’accent sur les solutions à portée de main pour chacun ou chacune afin de consommer moins - consommer mieux - consommer au prix juste.

 

  • Make Friday Green Again

Make Friday Green Again a été créé à l’initiative de Faguo en 2019. Soutenu par la communauté B Corp, le collectif rassemble quelques 1 200 marques qui ont fait le choix de ne pas participer au Black Friday. Le 21 octobre dernier, Make Friday Green Again s’est uni au collectif Green Friday pour co-signer une lettre ouverte sur Change.org. La pétition qui a rassemblé plus de 1 600 signatures, appelle le président de la République à proposer une alternative durable au Black Friday. 

Des entreprises boycottent le Black Friday

  • Aigle ferme boutique le 26 novembre

Pour contrer le Black Friday, Aigle lance sa propre opération « Positive Friday ». Le 26 novembre, la marque de mode fermera ainsi ses 48 boutiques et son site Internet. Seul sa plateforme dédiée aux vêtements de seconde main, lancée il y a un an, sera disponible. L’objectif ? Inciter ses clients à s’engager comme l’a déclaré la CEO Sandrine Conseiller : 

Au-delà de la fabrication de produits durables, notre impact direct, nous sommes engagés à participer à l’évolution des comportements de consommation, notre impact indirect, c’est le sens de l’initiative Positive Friday, comme de nos actions RRRR : recycler, ré-utiliser, réparer et réduire. 

Aigle a d’ailleurs lancé, depuis le lundi 22 novembre, une collecte de vêtements dans ses boutiques permettant à ses clients de faire du tri dans leurs placards. Cette opération répond aux engagements d’Aigle qui a adopté la qualité de société à mission en février dernier. Elle s’est notamment fixée l’objectif de réduire son empreinte environnementale de 46 % d’ici 2030. 

 

  • Faites des B.I.S.O.U.S avec CAMIF 

Alors que CAMIF avait pris l’habitude de fermer son site Internet le jour du Black Friday, elle lance cette année le #BisousFriday. Par « bisous », il faut lire son acronyme « B.I.S.O.U.S » et se poser six questions : 

- B : Ai-je réellement Besoin de ce produit ? 

- I : En ai-je besoin Immédiatement ? 

- S : N’ai-je pas un produit Semblable à celui que je souhaite acheter ? 

- O : Quel est l’Origine de ce produit ?

- U : Cet achat est-il Utile ?

- S : Quel est l’impact Social de ce produit ? 

La plateforme e-commerce ne fermera donc pas cette année, mais elle ne pratiquera aucune offre de réduction sur ses produits. Avant tout achat, le consommateur devra également déclarer qu’il a bien appliqué la méthode B.I.S.O.U.S avant d’acheter le produit. 

 

  •  La Fondation Nature & Découvertes s’engage pour la biodiversité

Depuis 2018, Nature & Découvertes organise l’opération #FairFriday pour contrecarrer le Black Friday. Du 22 au 28 novembre, la fondation double ainsi l’arrondi en caisse et sur son site Internet. La somme collectée sera reversée à la campagne #ZoneSauvage portée par l’association ASPAS, l’association pour la protection des animaux sauvages. 

 

  • Un « Fair Friday » pour soutenir l’entrepreneuriat féminin

Jade Roller, Ma French Box et l’Adie organisent, quant à eux, le « Fair Friday ». Les deux entreprises reverseront respectivement la moitié et 15 % de leur chiffre d’affaires réalisé le 26 novembre à l’association. L’objectif ? Soutenir l’entrepreneuriat chez les femmes. 

 

  • N’achetez plus, donnez avec le Giving Tuesday

Le « mardi du don » a été créé par les Américains en 2012 en réponse au Black Friday. Il a lieu chaque mardi qui suit Thanksgiving et se veut être une alternative solidaire au Black Friday. 

 

Lisa Domergue 

 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer