Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 30 juillet 2020 - 10:01 - Mise à jour le 30 juillet 2020 - 10:08
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Les donateurs européens les plus généreux, « plan jeunes », tech for good... La revue de presse du 30 juillet

Que fallait-il retenir de l'actualité de l'engagement cette semaine ? Voici les articles que la rédaction de Carenews a sélectionnés pour vous.

Crédit photo : artisteer.

Après la présentation d’un « plan jeunes » par le gouvernement Castex le 23 juillet, la députée européenne Leïla Chaibi, ancienne militante du collectif Génération précaire, a signé une tribune dans Libération fustigeant la proposition de développement du service civique

« En s’appuyant sur un monde associatif et des services publics essorés par les cures d’austérité budgétaires qui n’ont d’autre choix que d’embaucher des services civiques, (Castex et Macron) sont en passe de généraliser le sous-contrat de travail. Une précarisation et un bizutage en règle de la jeunesse qu’il serait temps de stopper : tout travail mérite salaire, même si le travail est réalisé par un moins de 26 ans. » 

En Europe, la générosité des plus fortuné·e·s varie sensiblement entre le Nord et le Sud, analyse Challenges. Quand les Espagnols et les Italiens donnent peu et/ou très discrètement, les Britanniques n’hésitent pas à afficher leurs importantes donations. « En Europe du Sud, les grandes fortunes ont une relation compliquée avec l’argent et parlent peu du don, décrypte Arthur Gautier, à la tête de la chaire philanthropie de l’ESSEC. Au Nord, la philanthropie est plus organisée et plus affichée. »

La RSE, un sujet à reléguer au second plan des préoccupations des entreprises confrontées aux conséquences de la pandémie de Covid-19 ? Pas selon le rapport conjoint de l’Association Française des Entreprises pour l’environnement (Epe) et du Boston Consulting Group (BCG), relayé par Novethic. Basé sur des entretiens avec des dirigeants, il argumente que la RSE est la clé de la résilience des entreprises et de leur compétitivité sur le long terme.

« "Toutes les problématiques ESG – environnement, social et gouvernance- sont devenues très prégnantes pour l’ensemble de l’écosystème politique et économique, y compris sur la gouvernance avec une demande très forte de transparence sur les risques et les actions mises en place pour y faire face", assure ainsi Michel Frédeau, directeur associé senior du BCG. »

« Cibler un public susceptible de donner à sa cause grâce à des algorithmes, digitaliser son service pour maximiser sa portée, mobiliser l’intelligence artificielle au service de l’intérêt général, garantir un processus transparent et sécurisé depuis le financement d’un projet jusqu’à la mesure de son impact… » Eléonore Delanoë et Arthur Gautier de la Chaire Philanthropie de l'ESSEC détaillent sur The Conversation les intérêts de la transition numérique pour l’économie sociale et solidaire, et les difficultés de certains de ses acteurs à la mettre en place.  


> À lire aussi : [ÉTUDE] Les associations rationalisent leurs usages du numérique


Dans une interview exclusive accordée à franceinfo, Melinda Gates, qui codirige la Fondation Bill et Melinda Gates, alerte sur les conséquences de la crise sanitaire sur la condition des femmes dans le monde. Et demande aux États de débloquer rapidement des fonds.

« Je crois que tout un chacun, nous devons contribuer de notre temps, de notre énergie, de nos ressources. Tout d'abord ce sont des budgets étatiques qu'il faut. Mais il faut aussi que les citoyens partagent leurs ressources, et que les citoyens votent pour des dirigeants qui ont des politiques actives qui promeuvent d'abord les femmes et les plus pauvres. »

Sur son blog sur Alternatives Économiques, Jean-Louis Cabrespines, ex-Président du CNCRES (Conseil national des chambres régionales de l’économie sociale) et du CEGES (Conseil des entreprises, employeurs et groupements de l'économie sociale), alerte sur le risque de dissolution de l’ESS « dans l’après COVID en étant absorbé par toutes les autres formes d’économie et en pervertissant les principes et les valeurs de l’ESS : on vient puiser dans l’ESS ce qui est nécessaire à l’économie d’après comme le vampire vient sucer le sang de sa victime ! ».

Sortie de la « La mode éthique dans nos dressings »
Après « Bébé (aussi) sera écolo » et « L’écologie dans nos assiettes », ID, l'Info Durable sort son troisième guide IDÉES PRATIQUES. Et se penche cette fois sur la mode éthique, avec des articles, infographies, quiz, interview d'experts et analyses pour rendre nos dressings plus responsables sans dépenser des fortunes. 

 

La rédaction 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer